Text Glyphs Colophon
Saint-Louis

Rosalie Trottier

À quelques pas de la station de métro Sherbrooke, le Carré Saint-Louis est un parc chargé d’histoire, très prisé des promeneurs. L’endroit a inspiré plusieurs poètes et écrivains à travers le temps, dont Émile Nelligan. Les maisons de style victorien, autour du parc, arborent des façades colorées aux multiples détails, qui donnent un beau cachet à l’endroit. En se promenant dans le parc, on peut observer artistes, touristes ou passants qui viennent se prélasser au bord de la grande fontaine ou prendre un café près de la vespasienne du carré.
 
La police Saint-Louis est divisée en deux familles bien différentes mais qui viennent s’agencer lorsqu’on les assemble. La première est faite de courbes qui forment des représentations simplifiées des clôtures de fer forgé entourant le parc et les maisons avoisinantes. La deuxième partie, constituée de branches et de feuilles, vient rappeler la végétation présente dans le parc et autour du carré Saint-Louis. C’est précisément l’esprit de cette coexistence que la police de caractère cherche à exprimer.